Céline Bryon-Portet est Maître de conférences HDR en Sciences de l’information et de la communication,
Ses travaux de recherche balaient le champ des représentations et dispositifs symboliques.
Ils s’interrogent notamment sur le pouvoir de l’imaginaire et du sacré dans les sociétés modernes et postmodernes, prétendument dominées par une approche rationaliste et technicienne, ainsi que sur les processus de construction de la réalité, des identités individuelles et communautaires auxquels ils participent.
Les principaux axes thématiques développés sont les suivants :
Communication des organisations :
la communication interne/externe et les médiations symboliques (objets et figures symboliques, récits mythiques, pratiques rituelles…) des organisations fermées, des sociétés secrètes ou institutions à caractère initiatique (armée, franc-maçonnerie, sectes, plus précisément, il s’agit d’analyser le rôle de ces dispositifs de communication et de médiation, mis en place à des fins de restructuration personnelle, de cohésion intragroupale, ou encore de motivation et de légitimation institutionnelle.
Etudes audiovisuelles :
les fictions du grand et du petit écran, notamment les séries télévisées et les œuvres cinématographiques, en tant qu’elles participent du processus de construction socioculturelle de la réalité et contribuent à modifier certaines de nos représentations.

Céline Bryon-Portet exerce mon métier d’enseignant-chercheur au sein de l’université de Toulouse, à l’INP-ENSIACET (Institut National Polytechnique-Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques) en ce qui concerne la partie enseignement, et au LERASS (Laboratoire d’Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences humaines et Sociales) en ce qui concerne la partie recherche.

Conférence :

2015 – « Modernité de l’Utopie maçonnique »
2021 – « L’imaginaire chevaleresque : du mythe du sauveur au dark knight, un archétype » ambivalent

Retour haut de page