Présentation

Ce colloque traitera des métamorphoses du religieux et du sacré en contexte laïque, notamment à partir de la notion de « religion séculière » développée par Eric Voegelin et Raymond Aron, mais aussi de « religiosité séculière » forgée par Albert Piette.

Pourquoi naissent ou semblent progresser, de nos jours, les religiosités séculières ?

Par quels mécanismes se diffusent-elles et à quels besoins répondent-elles ?

Faut-il y voir la preuve que l’homme continue d’être cet « homo religiosus » (pour emprunter à Mircea Eliade) qu’il a toujours été, et par conséquent insister sur un continuum ; ou doit-on plutôt envisager de manière disruptive la sécularité qui les sous-tend et qui semble dénaturer quelque peu le champ religieux tel qu’il se déploya pendant près de deux millénaires ?

La forme diffuse et flottante des religiosités séculières est-elle vraiment inédite, ou renoue-t-elle avec les formes antiques d’un religieux qui ne se laissait pas encore enfermer dans la cage d’acier des institutions ?

Les religiosités séculières sont-elles aussi structurantes et fédératrices au plan intra-communautaire, pour nos contemporains, que les grandes religions monothéistes traditionnelles ?

La politique incarne-t-elle toujours un sacré laïque ?

Que traduit l’association apparemment paradoxale des sphères sacré et profane, telle qu’elle s’exprime dans les religiosités séculières et le sacré laïque ?

La multiplication de ces religiosités, leur caractère diffus, leur propension à gagner l’ensemble de la sphère profane, sont-ils le signe d’une vitalité du sentiment religieux ; ou, au contraire, cette fragmentation de référents communs, cette dissémination de cadres normatifs naguère rigides et qui renvoyaient à un Dieu clairement identifié sont-ils les symptômes d’une banalisation pathogène de la religion, d’une dilution anomique des éléments qu’elle portait naguère ?

Faut-il voir dans l’apparition d’un sacré laïque la marque d’une sacralisation de la vie profane, ou d’une profanisation de la notion de sacré ?

Programme

Jeudi 15 octobre

• 10h00 : Discours d’ouverture par Patrick Nardin, Maire d’Epinal et Jacques Oréfice
• 10h15-10h30 : introduction par Alain Caillé (Président d’honneur)
• 10h30-11h15 : Blandine Kriegel « République et sécularisation du religieux »
• 11h30-12h00 : Marc Lebiez « Un exemple de sécularisation du religieux : l’espérance selon Ernst Bloch »
• 14h00-14h30 : Denis Fleurdorge « Le président de la République ou l’impossibilité dogmatique d’une séparation avec une certaine tradition religieuse »
• 14h45-15h15 : Lauric Guillaud « La religion civile étasunienne, une originalité pérenne ? »
• 15h30-16h00 : Laetitia Lacôte « La consécration de la dignité humaine, enjeux d’un sacré institutionnalisé »
• 16h15-16h45 : Zuzana Bártová « La religion bouddhiste et les religiosités séculières dans la culture de consommation : contradictions ou parallèles »
• 17h00-17h30 : Georges Bertin co-directeur « Rabelais, sacré laïc ! »

Vendredi 16 octobre

• 10H00-10h45 : Jean-Paul Willaime « Sacralisations séculières et désacralisations religieuses. Une sécularisation paradoxale ? »
• 11h00-11h30 : Damien Karbovnik « Le roman de développement personnel est-il une forme de religiosité séculière ? »
• 11h45-12h15 : Bertrand Méheust : « les soucoupes volantes, une nouvelle religiosité  »
• 14h00-14h30 : Dénis Jeffrey :  » Comment gérer l’ensauvagement du sacré ?  »
• 14h45-15h30 : Céline Bryon Portet, co-directrice « La franc-maçonnerie, une religiosité séculière ? »
• 15h45 16h15 : Franck Damour « Le transhumanisme comme religiosité séculière : une controverse révélatrice »
• 16h30 : Alain Caillé (Président d’honneur)
• 17h00 : Discours de clôture, Stéphane Wieser et Jacques Oréfice

Participation distancielle sur Zoom ( 80 participants) avec inscription préalable par demi-journée.

En cas de problème technique : rf.la1606212805nipe@1606212805atrac1606212805-acco1606212805rb.yn1606212805naf1606212805

Participation présentielle à l’amphithéâtre de la BMI
48 rue Saint Michel 88000 Epinal (30 participants)
avec inscription préalable par demi-journée par E-mail à cette adresse : moc.l1606212805iamg@1606212805lanip1606212805emela1606212805nigam1606212805i1606212805 
Ou par notre page : Contact

Après le premier colloque du Centre de Recherche sur l’Imaginal de 2019 qui avait traité des « Topologies de l’Imaginal » sous la présidence de Madame la Professeur Ying-Durand, les Imaginales, les Imaginales Maçonniques et Esotériques et la Ville d’Epinal contribuent à l’ organisation du deuxième colloque transdisciplinaire du Centre de Recherche sur l’Imaginal selon le programme ci-dessus.

Les actes en seront publiés par les Editions du Cosmogone qui a déjà publié ceux du premier colloque qui sont toujours disponibles ici : Topologies de l’imaginal

Direction scientifique

  • Directrice : Céline Bryon-Portet, professeur des universités en sociologie

  • Co-directeur : Georges Bertin, directeur de recherches en sciences sociales

Comité scientifique

  • Jean-Pierre Brach, directeur d’études (École pratique des Hautes Études, Paris, France)

  • Yves Chevalier, professeur des universités émérite (Université de Bretagne Sud, France)

  • Panagiotis Christias, maître de conférences (Université de Chypre, Chypre)

  • Beaudouin Descharneux, professeur des universités (Université Libre de Bruxelles, Belgique)

  • Florence Dravet, professeur des universités (Université catholique de Brasilia, Brésil)

  • Stéphane Dufour, professeur des universités (Université de Lorraine, France)

  • Denis Fleurdorge, maître de conférences HDR (Université Paul Valéry – Montpellier 3, France)

  • Bernard Gagnon, professeur des universités (Université du Québec à Rimouski, Canada)

  • Piero Galloro, professeur des universités (Université de Lorraine, France)

  • Fatima Gutierrez, professeur des universités (Université autonome de Barcelone, Espagne)

  • Rachid Hamadouche, professeur des universités Université d’Alger 2, Algérie)

  • Denis Jeffrey, professeur des universités (Université Laval, à Québec, Canada)

  • Véronique Liard, professeur des universités (Université de Dijon, France)

  • Antigone Mouchtouris, professeur des universités (Université de Lorraine, France)

  • Jean Martin Rabot, professeur des universités (Université de Minho, Braga, Portugal)

  • Jean-Bruno Renard, professeur des universités émérite (Université Paul Valéry – Montpellier 3, France)

  • Franck Renucci, maître de conférences (Université de Toulon, France)

  • Annamaria Rufino, professeur des universités (Université de Naples – Luigi Vantivelli, Italie)

  • Sylvain Wagnon, professeur des universités (Université de Montpellier, France)

Président d’honneur

  • Alain Caillé, professeur émérite

Comité d’organisation

  • Professeur Céline Bryon-Portet

  • Docteur Jacques Oréfice, co-Président des IM&E. relations extérieures

  • Patrice Lhote, co-Président des IM&E, relations intérieures

  • Stéphane Wieser, directeur du Festival des Imaginales d’Epinal et directeur des Affaires culturelles de la Ville d’Épinal.

Retour haut de page