Jeu de rôle et drôle de jeu

pb_01_1024x768_web

Philippe Benhamou

ajl_01_1024x768_web

Alain-Jacques Lacot

 Jeu de rôle : c’est un jeu où tout se passe dans l’imaginaire des participants…
Drôle de jeu : jeu issu de l’imaginaire surprenant les participants…
A peine terminée la cérémonie de remise du 1er Prix Cadet Roussel des Imaginales Maçonniques & Esotériques, Philippe Benhamou rejoignait le Temple pour y retrouver son compère du jour, l’auteur, éditeur Alain-Jacques Lacot qui venait, au nom des éditions Dervy de lui remettre son contrat d’édition pour son ouvrage « Madame Hiramabbi, la concierge de la rue des trois frères ».

« Il était une foi… » ainsi A.J. Lacot ouvrait cette conférence intitulée « Jeu de rôle et drôle de jeu » qui allait placer les spectateurs au centre d’un jeu de rôle mis en mouvement par nos deux orateurs ayant décidé ce jour de nous faire vivre le parcours initiatique d’un profane, pharmacien de son état, qui venait de frapper à la porte du Temple.

Dans un échange rythmé et complice,  A.J Lacot et P. Benhamou ont dessiné les contours de cette aventure héroïque qui allait mener notre pharmacien, inquiet mais curieux, du statut de profane à celui de franc-maçon par le mystère de l’initiation.  Le silence ambiant laissait résonner les confidences des orateurs qui ont, peu à peu, fait vivre à chacun le passage de notre apprenti au grade de compagnon puis exacerbé l’imaginaire de tous, par une immersion du public dans la légende d’Hiram et l’élévation au grade de Maître de notre Frère imaginaire, mais si prégnant grâce au jeu des deux acteurs/conteurs du jour.

Devenu Maître, notre pharmacien poursuivra son parcours initiatique l’amenant à acquérir le grade de Chevalier qui lui confèrera le droit de porter l’épée, rejoignant ainsi dans l’inconscient collectif le monde merveilleux de la Chevalerie, celui de la noblesse de conduite et de défenseur de la veuve et de l’orphelin…

Tout au long de ce parcours initiatique, évoqué sans être révélé, A.J. Lacot et P. Benhamou ont su passionner l’auditoire qui a pu ensuite prendre la parole selon les règles du lieu et poser la question qui lui tenait à cœur : « Que fait un Franc-Maçon en Loge ? Quelle est la place de la religion ? Un ouvrier peut-il devenir Franc-Maçon ? » ou encore soulevé la question de la mixité en Franc-Maçonnerie…

Autant d’interrogations qui ont reçu les éclaircissements des orateurs apportant ainsi un peu plus de lumière sur les zones d’ombre que ce « jeu de rôle » avait en partie su chasser par un « drôle de jeu » partagé avec nos invités

Publié dans Informations Tagués avec : , , , , ,