Les intervenants du colloque 2020

Alain Caillé est un sociologue français né le 2 juin 1944 à Paris. Il a participé à la redécouverte de Marcel Mauss dont les analyses avaient parfois été délaissées au profit de celles d’Émile Durkheim. Dans ce sillage il développe ce qu’il appelle le paradigme du don sur lequel il espère faire reposer une science sociale généraliste (philosophie morale et politique incluse).

Il est professeur émérite de sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il y dirigeait la spécialité du Master Science Sociale et Sociologie : Société, Économie et Politique. Membre du directoire de l’école doctorale Économie, Organisations et Société, il a été également codirecteur et cofondateur du SOPHIAPOL (ex-GEODE), Laboratoire de sociologie, philosophie et anthropologie politiques de cette université.

Il dirige la Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en science sociale) depuis sa fondation. Cette revue pluridisciplinaire et internationale est diffusée dans de nombreux pays. Elle se double d’une revue en ligne, la Revue du Mauss permanente, en accès libre, très lue, notamment par les étudiants. Parallèlement, il codirige la collection Bibliothèque du Mauss qui a publié une cinquantaine de titres à La Découverte, et une vingtaine aux Éditions Le Bord de l’Eau.

Jeune étudiant en sociologie et en économie, il suit les cours, notamment, de Raymond Aron et prépare une thèse, sur « la planification comme idéologie de la bureaucratie », sous sa direction. À l’âge de 23 ans, il devient l’assistant en sociologie de Claude Lefort à l’Université de Caen. En parallèle, il rédige une autre thèse, dans le domaine économique : « Essai sur l’idéologie de la rationalité économique et le concept de capitalisme ». Après cette thèse de doctorat ès sciences économiques, il soutiendra un doctorat d’État ès Lettres (sociologie) et sera professeur et directeur du département de sociologie à l’université de Caen.

Il co-fonde le MAUSS (Mouvement Anti-utilitariste dans les sciences sociales) en 1981, et dirige la Revue du MAUSS, publiée aux Éditions La Découverte.

Il devient professeur de sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense en 1994. Il y dirige la spécialité Société, Économie, Politique et Travail (SEPT) du Master Science sociale et sociologie (École doctorale « Économie, Organisations et Société », dont il est, par ailleurs, membre du directoire) et anime le GÉODE (Groupe d’Étude et d’Observation de la Démocratie), laboratoire de sociologie politique qui fusionne avec le laboratoire de philosophie politique contemporaine de Paris X-Nanterre pour constituer le SOPHIAPOL (Sociologie, philosophie anthropologie politiques)

Publications

  • Splendeurs et misères des sciences sociales : esquisses d’une mythologie, Paris, Droz, 1986 (ISBN 978-2600041164).

  • Critique de la raison utilitaire, Paris, La Découverte, 1989 (ISBN 978-2707139962).

  • La Démission des clercs : la crise des sciences sociales et l’oubli du politique, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 1993, 296 p. (ISBN 2-7071-2272-6)

  • Don, intérêt et désintéressement, Paris, La Découverte, 1994 (ISBN 978-2707144966).

  • Anthropologie du don, Paris, Desclée de Brouwer, 2000 (ISBN 978-2220048185).

  • Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique; le bonheur et l’utile (sous la dir. de A. Caillé, Ch. Lazerri et M. Senellart), Paris, La Découverte, 2001 (ISBN 978-2-7071-3421-9).

  • Critique de la raison utilitaire, Paris, La Découverte, 2003 (ISBN 978-2707139962).

  • Don, intérêt et désintéressement : Bourdieu, Mauss, Platon et quelques autres, édition revue et augmentée, Paris, La Découverte, 2005, (ISBN 978-2707144966).

  • Dé-penser l’économique – Contre le fatalisme, Paris, La Découverte, 2005, (Bibliothèque du M.A.U.S.S.) (ISBN 978-2707145185).

  • Quelle démocratie voulons-nous ? (sous la dir.), Paris, La Découverte, 2006, coll. « Sur Le Vif » (ISBN 978-2707148001).

  • Anthropologie du don : Le tiers paradigme, Paris, La Découverte, 2007, (ISBN 978-2707152480).

  • Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique, avec Michel Senellart, Christian Lazzeri, Collectif, Paris, Flammarion, 2007, coll. « Champs ».

  • De l’Antiquité aux Lumières (ISBN 978-2081208810)

  • Des Lumières à nos jours (ISBN 978-2081208919)

  • La Quête de reconnaissance – nouveau phénomène social (sous la dir.), Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui »/Bibliothèque du M.A.U.S.S., 2007 (ISBN 978-2707153326).

  • Individualisme ou parcellitarisme ? Quelques incertitudes., Revue du MAUSS permanente, 28 février 2008.

  • Identités de l’individu contemporain (dir.), Textuel / La Discorde, 2008 (ISBN 978-2845972636)

  • Théorie anti-utilitariste de l’action : Fragments d’une sociologie générale, Paris, La Découverte, 2009, (ISBN 9782707157485).

  • De gauche ?, avec Roger Sue, Paris, Fayard, 2009, (ISBN 9782213637891).

  • De la convivialité. Dialogues sur la société conviviale à venir, ouvrage collectif (Alain Caillé, Marc Humbert, Serge Latouche, Patrick Viveret), éditions La Découverte, janvier 2011 (ISBN 978-2-7071-6714-9)

  • Pour un manifeste du convivialisme, Le Bord de l’Eau, 2011.

  • L’Idée même de richesse, Paris, La Découverte, 2012 (ISBN 978-2707171344).

  • Sortir du capitalisme. Le Scénario Gorz par Alain Caillé et Christophe Fourel (dir.), Le Bord de l’eau, 2013, 212 p. (ISBN 978-2356872630).

  • La Révolution du don. Le management repensé à la lumière de l’anthropologie, avec J.E. Grésy, Le Seuil, 2014.

  • Anti-utilitarisme et paradigme du don, BdL, 2014.

  • La Sociologie malgré tout. Autres fragments d’une sociologie générale, Presses Universitaires de Paris-Ouest-Nanterre, 2014.

  • Le Convivialisme en dix questions, avec F. Fistetti et F. Vanderberghe, BdL, 2016.

  • Éléments d’une politique convivialiste, avec 64 auteurs, BdL, 2016.

  • Pour une nouvelle sociologie classique, avec F. Vanderberghe, BdL, 2016.

  • Redignez-vous ! Journal de l’après-13 novembre, BdL, 2016.

  • Extensions du domaine du don. Demander-donner-recevoir-rendre, Arles, Actes Sud, 2019.

  • Second manifeste convivialiste. Pour un monde post-néolibéral par Internationale Convivialiste. Actes Sud, 144 p. février 2020

Les travaux de recherche de Céline Byron-Portyet s’inscrivent dans une approche socio-anthropologique des médiations symboliques.

Ils balaient le champ des dispositifs symboliques, des récits et figures mythiques, des pratiques rituelles.

Ils s’efforcent d’étudier le pouvoir des images, de la spiritualité et du sacré, des émotions, dans les sociétés contemporaines (prétendument dominées par une approche exclusivement rationaliste et technicienne), le rôle que jouent ces derniers dans le processus de construction de la réalité, des identités individuelles et communautaires, dans le développement du lien social et des représentations collectives.

Les principaux axes thématiques développés sont les suivants :

– Sociologie des organisations fermées :

les modes de sociabilité communautaires, les stratégies de communication interne/externe, les médiations symboliques (objets, dispositifs et figures symboliques, récits mythiques, pratiques rituelles…) des organisations fermées, des sociétés secrètes ou institutions à caractère initiatique : armée, franc-maçonnerie, mouvements sectaires ou utopiens, groupes terroristes / fanatiques…

Plus précisément, il s’agit d’analyser le rôle des dispositifs de communication et de médiation symboliques, dans les processus de restructuration personnelle, de cohésion intra-groupale ou encore de motivation et de légitimation institutionnelle.

– Sociologie des mouvements religieux et spirituels, des radicalisations religieuses :

les religiosités séculières, les sacralités diffuses et laïques, les spiritualités non religieuses, les mouvements ésotériques ; les processus de radicalisation, l’islamisme, le djihadisme.

– Sociologie des études audiovisuelles :

le pouvoir des images à travers les fictions du grand et du petit écran, notamment les séries télévisées et les œuvres cinématographiques, en tant qu’elles participent du processus de construction socioculturelle de la réalité et contribuent à modifier certaines de nos représentations.

– Sociologie du numérique :

les bouleversements liés à l’internet (modifications du lien social mais aussi des perceptions de l’espace et du temps, de la mémoire et de la transmission, des rites traditionnels…), les communautés virtuelles et leurs imaginaires associés.

Céline Byron-Portet exerce son métier d’enseignant-chercheur à l’université Paul Valéry de Montpellier, au sein du LERSEM (EA 4584) .

Georges Bertin est Docteur HDR en sciences sociales, retraité du CNAM des Pays de la Loire, président fondateur de Cercle d’études nouvelles d’anthropologie, Georges Bertin est membre de plusieurs sociétés savantes et d’études initiatiques. Essayiste conférencier, il a dirigé durant 10 ans la revue internationale Esprit Critique.
Ses derniers ouvrages parus : “De la loge aux réseaux, la franc-maçonnerie au défi des temps”, Cosmogone éditions, 2019. “Un imaginaire transculturel”, Cosmogone, 2018. “Entre caverne et lumière”, essai sur l’imaginaire en loge de francs-maçons, Cosmogone, 2017, prix Cadet Roussel. “De quête du Graal en Avalon”, préface de Fatima Gutierrez, Cosmogone, 2016.

Ouvrages

  • Le Christ s’est arrêté à Dozulé, 1972-1978.Ed du Cosmogone. 2020.

  • Le Sacré, actualité, de sacralisation, actualisations.

  • En Co direction avec Céline Bryon-Portet. Revue Matières à penser, No 17. Éditions du Cosmogone. 2020.

  • Topologies de l’imaginal, en Co direction avec Lauric Guillaud, éditions du Cosmogone. 2020.

  • Herméneutiques et dynamiques de sens, L’année de la recherche en sciences de l’éducation, (direction), éditions L’Harmattan, 2019,

  • De la loge aux réseaux, la franc-maçonnerie au défi des siècles, éditions du Cosmogone, 2019.

  • Un imaginaire transculturel, éd du Cosmogone, 2018.

  • Entre caverne et lumière, essai sur l’imaginaire en loge de francs-maçons, éd du Cosmogone, 2017, prix Cadet Roussel.

  • De quête du Graal en Avalon, préface de Fatima Gutierrez, éd du Cosmogone, 2016.

  • La quête des chevaliers et dames de la Table Ronde, éd du Cosmogone, 2015.

  • Actualité de la mythocritique, en codirection avec Fatima Gutierrez, Esprit Critique, 2014.

  • La société transculturelle, Edilivres, 2014.

  • Une société du sacré? Sacralisation, désacralisations et re-sacralisations dans les sociétés contemporaines (en co-direction avec Céline Bryon-Portet), Esprit Critique, juillet 2014.

  • Figures de l’Utopie, histoire et actualité, en co direction avec Christine Bard et Lauric Guillaud, Presses Universitaires de Rennes, 2014.

  • La tribu du lâcher prise, mythes et symboles du chemin de Compostelle, éd du Cosmogone, Lyon, 2014

  • Cultures et communications interculturelles, collectif codirigé avec Cristiane Freitas,in Esprit Critique décembre 2012.

  • Imaginaires, Savoirs, Connaissance, collectif codirigé avec Yvon Pesqueux, CNAM PDL, 2012.

  • Pour une autre Politique culturelle, institution et développement, (avec Danielle Rauzy), L’Harmattan, 2011.

  • Les imaginaires du Nouveau Monde, (codirection avec Lauric Guillaud, Mens Sana, 2011.

  • Imaginaires et Utopies entre marges et marchés, en codirection avec Nizia Villaça, in Esprit Critique, 2010.

  • De la Quête du Graal au Nouvel Age, initiation et chevalerie, Vega, 2010.

  • La coquille et le bourdon, essai sur les imaginaires du chemin de Compostelle, L’à Part, 2010.

  • Présence de l’Invisible, les apparitions dans l’Ouest, (direction) L’à Part, 2010.

  • Figures de l’Autre, en codirection avec Jacques Ardoino, Teraèdre, 2010.

  • Un glossaire arthurien, (direction) Herméneutique sociales, 2010.

  • La légende arthurienne, racines et réceptions (dir), in Herméneutiques sociales, N°7 et 8, CENA, 2007.

  • Imaginaire et santé, (direction), Presses Universitaires de Montpellier 3 – 2007.

  • La Pierre et le Graal, une expérience de quête initiatique, Vega, 2006

  • Les grandes images : lecture de Carl Gustav Jung (avec Véronique Liard), PU de Laval, 2005

  • Un imaginaire de la pulsation : lecture de Wilhelm Reich, PU de Laval, 2004

  • Fantômes et apparitions, (codirection), Corlet, 2004.

  • L’imaginaire social à la dérive », (direction), Esprit Critique, vol. 05, 2003.

  • Druides : les Maîtres du temps, les prêtres et leur postérité (avec Paul Verdier), Dervy, 2003

  • Développement local et intervention sociale », (direction) L’Harmattan, 2003.

  • Promenades en Normandie avec Lancelot du Lac (avec Claude et Léon Gaignebet), Corlet, 1988

  • Apparitions-disparitions, (direction) Desclée de Brouwer,1999

  • Pentecôte, de l’intime au social, (codirection), éditions Siloë, 1998.

  • La quête du Saint Graal et l’imaginaire, Corlet, 1997. préface de Gilbert Durand.

  • L’imaginaire de l’âme, L’Harmattan, (direction), 1996.

  • Rites et sabbats en Normandie, Corlet, 1992

  • Guide des Chevaliers de la Table Ronde en Normandie, Corlet, 1991.

Doctorat en sciences religieuse- Université de Strasbourg.

Franck Damour) est un agrégé d’histoire et un essayiste français.
Auteur de plusieurs ouvrages, il est chercheur associé à l’université catholique de Lille depuis 2016.

Codirecteur de la revue Nunc, il écrit aussi pour la revue Christus et le mensuel Études. Auteur de plusieurs ouvrages, c’est un spécialiste des intellectuels orthodoxes Nicolas Berdiaev et Olivier Clément. Il travaille également sur le transhumanisme, dont il est un opposant.

Publications

• Olivier Clément, un passeur : Son itinéraire spirituel et théologique, Anne Sigier, Québec, 2003 (ISBN 978-2-89129-423-2)
• Qu’avons-nous fait de l’au-delà ?, éditions Bayard, 2011 (ISBN 2227482362)
• Le pape noir : Genèse d’un mythe, éditions Lessius, 2013 (ISBN 2872992332)
• La tentation transhumaniste, Éditions Salvator, 2015 (ISBN 9782706712111)
• Heureux les mortels, De Corlevour, 2016 (ISBN 2372090216)

Denis Fleurdorge est maître de conférences en sociologie Habilité à diriger des recherches, à l’Université de Montpellier 3 à Montpellier.

Il est chercheur titulaire au Laboratoire d’Études et de Recherches en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier (LERSEM) et à l’Institut de Recherches Sociologiques et Anthropologiques/Centre de Recherche sur l’Imaginaire (IRSA-CRI) à l’Université Montpellier III. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les rites et les mythes politiques.

Publications

  • 2015 : Rites et rituels dans intervention sociale. Eléments de réflexion à l’usage des travailleurs sociaux, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée.

  • 2012 : Lorsque le Président paraît. Pratiques et rituels de la République, Paris, Editions Imago.

  • 2008 : Charles de Gaulle ou l’invention de la figure de l’homme d’Etat. Paris, Editions Connaissances et Savoirs.

  • 2005 : Les rituels et les représentations du pouvoir, Paris, Editions Zagros.

  • 2001 : Les rituels du président de la République, Paris, Presses Universitaires de France, collection « Sociologie d’aujourd’hui ».

Publications individuelles dans des revues françaises et étrangères

  • 2017 « Le développement social. Critique de la raison politique ou les champs de l’attraction sociale », Revue Française de Service Social n° 260, Paris, Presses de l’EHESP.

  • 2017 « Uma ponte entre duas margens ou a triste história política da travessia do rio Oiapoque » in Revista Famecos. Media, Cultura, e Tecnologia, Vol. 24 n°3, Faculdade de comunicaçao social, Pontificia Universidade Catolica do Rio Grande do Sul.

  • 2016 « Le peuple des limbes. La condition urbaine de l’homme sans domicile fixe », dans La rue, Les Cahiers Européens de l’Imaginaire n°8, Paris, CNRS Editions.

  • 2016 « Les représentations du politique De la symbolique du pouvoir au pouvoir de la symbolisation », Les Cahiers Echinox n°30 Cluj-Napoca, România.

  • 2014 : « Scènes de la puissance monarchique », Revue Française de Sciences politiques, Vol. 64 n°3, juin 2014, (lecture critique).

  • 2014 Prolegômenos das formas contemporâneas das representações do político: do simbólico do poder ao poder da simbolização in Revista Famecos. Media, Cultura, e Tecnologia, Vol 21 n°3, Faculdade de comunicaçao social, Pontificia Universidade Catolica do Rio Grande do Sul.

  • 2011 « Ritual Discussion », Cultural Anthropology. Journal of The Society for Cultural Anthropology, Cornell University, Ithaca (New York, United States).

  • 2010 « Réflexion sur les rituels du président de la République française. D’un investissement total de la réalité sociale à une possible métaphore du sacré », n°3, Mythos, Heinrich-Heine-Universität, Düsseldorf.

  • 2009 « O protocolo e a precedência nas representações ritualizadas do Presidente da República francesa De uma forma de comunicação política a uma representação simbólica do poder », Política e Representação, in Revista Famecos. Media, Cultura, e Tecnologia, n°38, Faculdade de comunicaçao social, Pontificia Universidade Catolica do Rio Grande do Sul.

  • 2009 « Quand la musique n’adoucit pas les mœurs. L’usage de la musique dans les représentations du président de la République », Revue Sociétés n°104/2.

  • 2008 « Naissance d’une tradition funéraire présidentielle. Mourir sous la Vème République », n°133 Etudes sur la mort. Revue de la Société de Thanatologie, Paris, L’Esprit du Temps.

  • 2008 « Rites et rituels, des gestes qui parlent », n°25 Sociographe.

  • 2008 « Un rituel pour devenir usager. L’entretien d’aide, un rituel de différenciation et de reconnaissance sociale », n°25 Sociographe.

  • 2007 « La circulation des symboles dans les rituels et les représentations du politique. Usages, détournements, appropriations », n°22 Les Cahiers de l’Imaginaire.

2007 « De l’importance des jeux multidimensionnels des ritualisations sociales dans l’expression des violences politiques », n°6 Les Cahiers de l’Institut de Recherches Sociologiques et Anthropologiques.

2006 « Os Jogos multidimensionais das ritualizçoes sociais na expressao das violências politicas » in Revista Famecos. Media, Cultura, e Tecnologia, n°29, Faculdade de comunicaçao social, Pontificia Universidade Catolica do Rio Grande do Sul.

2006 « Kaffeeklatch, ou le travail social dans le filtre à café. Un microrituel comme réponse transitoire à un désarroi social », n°20 Sociographe.

2005 « Du vêtement en général et de celui de l’exclusion en particulier », n°17 Sociographe.

2003 « Petit théâtre domestique. Agir dans l’intime », n°11 Sociographe.

2002 « Les trames imaginaires du lien social », n°20 Les Cahiers de l’Imaginaire.

2002 « Pour une hyphologie du lien social », n°20 Les Cahiers de l’Imaginaire.

2002 (mai) « Les cadeaux dans le travail social. Les figurations réelles et symboliques d’un échange singulier », n°8 Sociographe.

2000 « Esquisse d’une sémantique des rituels présidentiels », n°19 Les Cahiers de l’Imaginaire.

Lauric Guillaud, né à Nantes le 17 juin 1949 est un essayiste et universitaire français, spécialiste des littératures de l’imaginaire et du roman d’aventure, plus particulièrement des mondes perdus – son doctorat d’Etat portant sur le thème du monde perdu dans la littérature anglo-saxonne. Après avoir enseigné à l’Université de Nantes, depuis 2009 il enseigne à l’Université d’Angers 1 la littérature anglaise et américaine,

Publications

  • Les Détectives de l’étrange, éditeur : Manuscrit, (12 octobre 2007), (ISBN 978-2748194029)

  • La Terreur et le Sacré : La nuit gothique américaine, éditeur : Michel Houdiard (1er avril 2007), (ISBN 978-2912673275)

  • Le Nouveau Monde : Autopsie d’un mythe, Michel Houdiard, (1er octobre 2007), (ISBN 978-2912673749)
  • Atlantide et autres civilisations perdues de A à Z, (en collaboration avec Jean-Pierre Deloux), E-Dite, (19 novembre 2001), (ISBN 978-2846080620)

  • L’Eternel Déluge, E-Dite, (4 mai 2001), (ISBN 978-2846080248)

  • Frontières barbares. l’espace imaginaire américain de Charles Brockden Brown à Jim Morrison, E-Dite, (1er octobre 2000), (ISBN 978-2846080132)

  • avec Chantal Foucrier, Atlantides imaginaires : Réécritures d’un mythe

  • Histoire secrète de l’Amérique, Paris, éd. du félin, 1997, (ISBN 978-2866452681)

  • L’aventure mystérieuse de Poe à Merrit ou l’Orphelin de Gilgamesh, Liège/Chaudfontaine, Éditions du CEFAL, 1993, 236 p. (ISBN 2-87130-026-7, lire en ligne [archive])

  • 2017 – Lovecraft : une approche généalogique : De l’horreur au sacré

  • 2014 – Des mines du roi Salomon à la quête du Graal. H.R. Haggard (1856-1925)

  • 2006 – King Kong ou la revanche des mondes perdus

  • 2003 – La Terreur et le sacré – La nuit gothique américaine

  • 2001 – Atlantide et autres civilisations perdues de A à Z (En coll. avec Jean-Pierre DELOUX)

  • Éternel déluge. Voyage dans les littératures atlantidiennes

  • 1993 – L’Aventure mystérieuse – De Poe à Merritt ou les orphelins de Gilgamesh

  • 1993 – Le Cauchemar de fer : l’imaginaire face au Nazisme (En coll. avec Jean-Paul DEBENAT & Jean-Charles PICHON)

Denis Jeffrey est professeur canadien, titulaire à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, membre régulier du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante.

Il travaille depuis 1995 sur le thème des interactions éducatives entre enseignants et élèves. Il s’intéresse notamment à l’éthique et aux droits des enseignants, à la violence scolaire et à la posture d’autorité. À côté de ses recherches en éducation, il mène des travaux sur la culture jeune dans une perspective socio-anthropologique. Il a publié plusieurs études sur les rites d’initiation et l’épistémologie des rites.

Publications

  • 1998 – Jouissance du sacré. Paris, Armand Colin.
  • 1999 – Enseigner et séduire, Codirection avec Clermont Gauthier, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 1999 – La morale dans la classe, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2000 – Enseigner et punir, codirection avec Claude Simard, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2000 – Rompre avec la vengeance, Lecture de René Girard. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2001 – Exploration d’Internet, recherches en éducation et rôle des professionnels de l’enseignement, codirection avec M. Kaszap et G. Lemire, Québec, PUL et Paris L’Harmattan.
  • 2003 – Éloge des rituels. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2005 – Jeunesse à risques, rites et passages, codirection avec David Le Breton, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2005 – Enseigner et former à l’éthique, codirection avec Christiane Gohier. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2005 – La sociologie compréhensive, codirection avec Michel Maffesoli. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2006 – Enseignants dans la violence, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2007 – Identité en errance, Codirection avec Pierre Boudreault, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2008 – Chemins vers l’âge d’homme. Les risques à l’adolescence, Codirection avec Thierry Goguel D’Allondans, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2011 – Violences et crimes. Manifestations et remèdes. Codirection avec Rachid Ringa, Rabat.
  • 2012 – Codes, corps et rituels dans la culture jeune. Codirection avec Jocelyn Lachance, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2013 – L’éthique dans l’évaluation scolaire, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2014 – Séries cultes et culte de la série chez les jeunes, Codirection avec Jocelyn Lachance et Martin Julier-Costes, Québec, Presses de l’Université Laval, Paris, Hermann éditeur.
  • 2015 – Laïcité et signes religieux à l’école, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2015 – La fabrication des rites, Codirection avec Angelo Cardita, Québec, Presses de l’Université Laval, Paris, Hermann éditeur.
  • 2016 – Penser l’adolescence. Approches socio-anthropologique. Codirection avec Jocelyn Lachancce et David Le Breton, Paris, Presses Universitaires de France.
  • 2016 – Jeunes et djihadisme. Les conversions interdites. Codirection avec Jocelyn Lachance. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2016 – Éthique et insubordination en éducation. Corédigé avec David Harvengt. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2016 – Les solidarités humanistes. Codirection avec Obrillant Damus. Port-au-Prince, Presses Universitaires Mondiales.
  • 2017 – Pour une éducation à la paix dans un monde violent. Codirection avec C. Wolf, J.P. Saint-Fleur et O. Damus. Paris, L’Harmattan.
  • 2018 – Rites et Identités. Codirection avec Martine Roberge. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2018 – Rites et ritualisations. Codirection avec Martine Roberge. Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2020 – Enseignants, Enseignantes. Toutes, tous à risque de poursuites criminelles. Corédigé avec David Harvengt, Québec, Presses de l’Université Laval.
  • 2020 – Le programme Éthique et culture religieuse. Impasses et Avenir. Corédigé avec Sivane Hirsch, Québec, Presses de l’Université Laval.

Damien Karbovnik, docteur en sociologie, Université de Nancy 

Elle est la fille du résistant, juriste et député communiste Maurice Kriegel-Valrimont et de la résistante Paulette Lesouëf de Brévillier, la nièce de l’historienne et résistante Annie Kriegel1 et la cousine de la journaliste et écrivaine Danièle Kriegel.

En 1967, elle adhère à l’Union des jeunesses communistes marxistes-léninistes1. Elle obtient l’agrégation de philosophie en 1968 et devient professeur de philosophie au lycée d’Amiens1. Elle rompt avec l’engagement politique en 19701.

Elle devient attachée de recherche au CNRS en 19781.

Elle rompt avec le marxisme avec la publication de L’État et les esclaves en 19791. Elle soutient une thèse de philosophie à l’Université de Lyon sous la direction de Bernard Bourgeois. En 1984 le président de la République François Mitterrand lui confie une mission sur la modernisation de l’État qui donnera lieu à diverses publications.

En 1994, elle devient professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense1.

En 2002, elle préside la mission d’évaluation, d’analyse et de propositions relative aux représentations violentes à la télévision, qui remet un rapport au ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon2. Ses conclusions n’ont pas été appréciées par « la presse post-soixante-huitarde », selon les mots d’Alain Finkielkraut3.

Elle est nommée présidente du Haut Conseil à l’intégration en octobre 20021.

Elle a travaillé aussi à faire connaître aux francophones le courant intellectuel appelé « École de Cambridge »[réf. nécessaire] (John Dunn (en), John Greville Agard Pocock, Quentin Skinner).

En 2008, elle est promue commandeur de l’ordre national de la Légion d’honneur4.

En 2011, dans La République et le prince moderne, elle suggère que la première vraie révolution « républicaine » en Europe fut celle des Pays-Bas, à travers l’Acte de La Haye que les États du nord rédigèrent pour proclamer la déchéance du roi d’Espagne Philippe II. Cette révolution aurait, selon elle, anticipé avec deux siècles d’avance celle des États-Unis d’Amérique en 1776 et de France en 1789.

De 2012 à 2018, elle appartient au Comité pour l’histoire préfectoral

Publications

  • L’État et les Esclaves, (traduit en anglais sous le titre The state and the rule of law, Princeton, Princeton University Press, 1995) 1979 (ISBN 978-2702103340)

  • L’État et la démocratie, Rapport à François Mitterrand, Président de la République française, Paris, La Documentation française, 1985 (ISBN 2110015748)

  • Les Chemins de l’État, Paris, Calmann-Lévy, 1986 (ISBN 978-2702113448)

  • Les Historiens et la Monarchie, Paris, PUF, 1988

    • Tome 1 : Jean Mabillon (ISBN 978-2130479024)

    • Tome 2 : La défaite de l’érudition (ISBN 978-2130479031)

    • Tome 3 : Les Académies de l’histoire (ISBN 978-2130479048)

    • Tome 4 : La République incertaine (ISBN 978-2130479055)

  • Les droits de l’homme et le droit naturel, Paris, PUF, 1986 (ISBN 978-2130428732)

  • La République incertaine, Paris, Le Quai Voltaire, 1992

  • La Querelle Mabillon-Rancé, Paris, Le Quai Voltaire, 1992

  • Textes de philosophie politique classique, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1993

  • La politique de la raison, Les Chemins de l’État, 2, Paris, Payot, 1994

  • Propos sur la démocratie, Les Chemins de l’État, 3, Paris, Descartes et Cie, 1994

  • Cours de philosophie politique, Paris, Hachette, Le Livre de Poche, 1997

  • La Cité républicaine, Les Chemins de l’État, 4, Paris, Galilée, 1998

  • L’Histoire à l’âge classique (réédition de Les Historiens et la Monarchie), 4 volumes, Paris, PUF, 1996

  • Philosophie de la République, Paris, Plon, 1998

  • Le sang, la justice, la politique, Paris, Plon, 1999 (ISBN 978-2259190527)

  • Réflexions sur la justice, Les Chemins de l’État, 5, Paris, Plon, 2001

  • État de droit ou Empire ?, Paris, Bayard, 2002

  • La Violence à la télévision, Paris, PUF Quadrige, 2003 (ISBN 978-2130535881)

  • Michel Foucault aujourd’hui, Paris, Plon, 2004 (ISBN 978-2259191142)

  • Études et intégration : Avis sur le logement des personnes immigrées ; Rapport statistique annuel ; Présentation de l’Institut d’études, Paris, La Documentation française, 2008

  • Querelles françaises avec Alexis Lacroix, préface d’Alexandre Adler, Paris, Grasset, 2008

  • Le Big bang et après ?, avec Alexandre Adler, Marc Fumaroli et Trinh Xuan Thuan, Paris, Albin Michel, 2010

  • La République et le Prince Moderne, Paris, PUF, 2011 (ISBN 978-2130791829)

  • Mémoires en crise : Où en sommes-nous et où allons-nous si nous ne savons plus d’où nous venons ? (participation), Paris, Parole et Silence, 2013 (ISBN 978-2889181933)

  • Spinoza, L’autre voie, Paris, Le Cerf, 2018 (ISBN 978-2204105118)

Laetitia Lacôte, doctorante en sociologie, Université de Montpellier3

Marc Lebiez, essayiste, collabore à la revue Critique. a publié notamment:

  • Le congrès de Bologne, L’Harmattan,2001
  • Les premiers temps modernes, décadence et modernité, éd Kimé, 2003
  • Décadence Homère, L’Harmattan, 2003
  • Oedipe Athée, Les hommes abandonné des dieux, L’Harmattan 2016.
  • Le culte du nouveau, la gnose dans la modernité, 2017
  • Transcendance de l’Etat, Théologies et polities, Kimé, 2018.
  • L’espérance par principe, Kimé, 2020.

Bertrand Méheust est un écrivain français, spécialiste de parapsychologie. Anciennement professeur de philosophie à Troyes (lycée Camille Claudel) aujourd’hui à la retraite, il est docteur en sociologie et membre du comité directeur de l’Institut métapsychique international.

Publications

  • Science-fiction et soucoupes volantes – Une réalité mythico-physique, préfacé de Aimé Michel, Mercure de France 1978 – Thèse « mythico-physique » du phénomène des soucoupes volantes. Réédition revue et augmentée le 11 mai 2007 aux Éditions Terre De Brume, collection Pulp Science.

  • Soucoupes Volantes et Folklore, Mercure de France, Paris 1985, (ISBN 2-902702-71-X). En soucoupes volantes – vers une ethnologie des récits d’enlèvements – Sur les cas d’abductions, réédité par Imago, 1992.

  • Somnambulisme et médiumnité (Synthélabo, Les Empêcheurs de penser en rond, 1999), Le défi du magnétisme (tome 1, (ISBN 2843240662)), Le choc des sciences psychiques (tome 2, (ISBN 2843240689)).

  • Retour sur l’ « Anomalie belge », Le Livre Bleu Éditeur, Marseille, 2000, (ISBN 2-912607-01-9).

  • Ouvrage collectif sous la dir. d’E.J. Duits et E. Raulet, Paranormal entre mythes et réalités, Dervy, mai 2002 : Le phénomène Ovni – Métamorphose d’une mythe et émergence d’une réalité (débat avec Jacques Vallée), Le Somnambulisme.

  • Un voyant prodigieux – Alexis Didier, 1826-1886, Les Empêcheurs de penser en rond, 2003.

  • Devenez savants : découvrez les sorciers – lettre à George Charpak, Dervy, 2004 – (Réponse au livre Devenez sorciers, devenez savants de Georges Charpak et Henri Broch).

  • Ouvrage collectif, Le Mythe : Pratiques, récits, théories ; Volume 3 : Voyance et Divination, approches plurielles. Avec P. L. Rabeyron et M. Zafiropoulos., Anthropos-Economica, 2004.

  • 100 Mots pour comprendre la voyance. Ed. Les Empêcheurs de Penser en Rond, octobre 2005.

  • Le dégout et l’effroi, La nécessité d’un changement d’alliance, in La guerre des psys, Manifeste pour une Psychothérapie Démocratique. Sous la direction de Tobie Nathan, Les Empêcheurs de Penser en Rond, mars 2006.

  • Histoires paranormales du Titanic, Ed. J’ai Lu, 2006.

  • La Politique de l’oxymore, Les Empêcheurs de Penser en Rond, mars 2009.

  • Les miracles de l’esprit : Qu’est ce que les voyants peuvent nous apprendre ?, Les Empêcheurs de Penser en Rond, La découverte, janvier 2011.

  • La nostalgie de l’Occupation : Peut-on encore se rebeller contre les nouvelles formes d’asservissement ?, Les Empêcheurs de Penser en Rond, La Découverte, février 2012.

  • Jésus thaumaturge. Enquête sur l’homme et ses miracles, InterEditions, 2015 (ISBN 9782729615376)

  • La conversion de Guillaume Portail. Comment l’homme le plus riche du monde s’en est pris au capitalisme, Libre & Solidaire, 2018

Jean-Paul Willaime est docteur en sciences religieuses (1975) et docteur en sociologie (1984) de l’université de Strasbourg. Il est nommé directeur d’études à l’École pratique des hautes études, section des sciences religieuses), titulaire depuis 1992 de la chaire « Histoire et sociologie des protestantismes ». Il a dirigé l’Institut européen en sciences des religions et l’équipe de recherches Groupe Sociétés, Religions, Laïcités. Il est président de la Société internationale de sociologie des religions de 2007 à 2011.

Il est président du conseil d’administration de l’hebdomadaire protestant Réforme de 1998 à 2019

Publications

  • Sociologie du protestantisme, Presses Universitaires de France, 2005

  • Enseigner les faits religieux, quels enjeux ? (éd. avec Dominique Borne), Paris, Armand Colin, 2007.

  • Le retour du religieux dans la sphère publique. Vers une laïcité de reconnaissance et de dialogue, Lyon, Éditions Olivétan, 2008.

  • Religionskontroversen in Frankreich und Deutschland, Matthias Koenig/Jean-Paul Willaime Hg., Hamburg, Hamburger Édition, 2008.

  • Lumières, Religions, Laïcité (sous la direction de Louis Châtellier, Claude Langlois & Jean-Paul Willaime), Paris, Riveneuve éditions, 2009.

  • Les jeunes, l’école et la religion (sous la direction de Céline Béraud et Jean-Paul Willaime), Paris, Bayard, 2009.

  • Pluralisme religieux et citoyenneté (sous la direction de Micheline Milot, Philippe Portier et Jean-Paul Willaime), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010.

Retour haut de page