Évasion et écriture mytho poétique

Jean-Philippe JAWORSKI
jean-philippe_jaworski_201505030_web

Pourquoi écrire de la fantasy, une raison simple, créer, produire et procurer de l’enchantement. C’est l’écrivain qui a popularisé la fantasy, Tolkien qui le dit. Tolkien, auteur « Du Silence des Anneaux ».

L’évasion,apporte la consolation et le recouvrement du monde, la résilience. Son enfance difficile à la Dickens et les douleurs de sa vie militaire sur le front de la Somme en 1915 vont démontrer sa formidable capacité de résilience qui lui a permis de faire de brillantes études,d’épouser la femme de ses rêves et de mener une brillante carrière universitaire.

Fantasy comme évasion et recouvrement du monde qui lui donne l’énergie de dépasser ses peines et ses traumas. Évasion est donc bien recouvrement du monde et non fuite dans l’imaginaire.

La clé de l’enchantement selon Tolkien,, c’est l’écriture mytopoétique.

L’enchantement chez Tolkien est étroitement lié au mythe.Il regrette que son pays, l’Angleterre n’ai pas de mythologie et il envisage d’en créer une.
Il adopte donc une écriture mythopoétique en travaillant sur plusieurs axes.

Sur le langage, le récit est consubstantiel au langage.Le simple fait de combiner des mots dans une phrase génère en soi de la fiction.

Sur la variation des mythes existants, il procède à des réécritures de mythes bretons ou germaniques.

Sur la composition mythogénétique,pour sa mythologie personnelle,il fait des références intertextuelles à des mythes historiques qui entrent en écho avec la culture du public.

Le succès de son œuvre prouve que Tolkien avait visé juste en voyant dans la fantasy une forme d’enchantement.

On constate que la fantasy génére actuellement un véritable enromancement, jeux de rôle,jeux vidéo et on trouve même de la fantasy dans le monde politique.
L’évasion et la mythogenèse servent donc à s’évader mais pas à fuir.Elles réconfortent, elles consolent en ce sens,elles possèdent une fonction de résilience sociale et culturelle.

Publié dans Informations